Les contraintes des "documents supra communaux"

Saint-Jean-de-Moirans est identifié comme pôle d’appui, inclus dans l’espace aggloméré de la ville-centre de Voiron. Le SCOT prévoit pour la commune :
5,5log/an/1000 habitants maximum soit une vingtaine de nouveaux logements par an (le PLU étant prévu pour une douzaine d'années, il doit prendre en compte un peu plus de 200 nouveaux logements. Les réhabilitations ne sont pas comptées dans les nouveaux logements).

Le SCOT impose par ailleurs que 50% de ces nouveaux logements soient dans l'"Espace Préférentiel de Développement", c'est à dire dans un périmètre restreint autour du centre-Bourg, et que 40% soit des habitats individuels isolés, ce qui fait donc 60% à répartir entre logements collectifs et groupés (constructions de type semi-collectif, "villa-appartement", maison jumelées, ...)

Enfin, Saint-Jean-de-Moirans ayant dépassé le seuil de 3500 habitants, la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) impose que 25% soient des logements sociaux ; le nombre de ces logements ayant naturellement tendance à baisser (ventes, échéance des PLAI et PLS, …), il faut en produire un peu plus pour maintenir ce taux.

 

Ce qui est déjà en cours

Certains programmes de construction étaient déjà prévus par le PLU 2013, mais n'ont pas encore été mis en oeuvre. Ils apparaissent donc toujours dans le nouveau PLU :

 OAP "Le Trincon"

Nous avons retravaillé sur ce secteur avec les riverains, pour aboutir à une dizaine de logements, dont l'accès se fera par le chemin de la Fonderie ; une partie sera préservée en espace naturel

Voir l'image en grand

OAP "La Commanderie"

De même, il y aura une dizaine de logements, avec accès par le chemin existant, et construction sur la partie basse du terrain

Voir l'image en grand

Les constructions futures

Sur l'ensemble du territoire constructible de Saint-Jean-de-Moirans, il reste des parcelles vierges ; il existe aussi de grandes parcelles qui peuvent être divisées afin de laisser la place à de nouvelles constructions. Enfin, de nombreuses maisons anciennes ou granges sont vides, et pourraient être réhabilitées et devenir des habitations.

Pour conserver autant que possible le caractère rural de notre village, nous avons rédigé quelques règles architecturales dans le but de protéger les bâtiments anciens caractéristiques de nos campagnes, c'est l'OAP Patrimoine du Delard ;
Enfin, pour garder une cohérence dans les constructions, leur orientation, leur accès, ... nous avons donné des "grands principes d'aménagement" dans une OAP "Division Parcellaire".

Nous sommes très attachés à limiter autant que possible l'usage de la voiture pour réaliser les petits trajets entre deux points du village, nous essayons donc de favoriser les cheminements "en modes actifs".  Nous avons commencé à répertorier des cheminements qui seraient éventuellement envisageables dans le futur (peut-être pas tout proche...). En effet, une grande partie des chemins répertoriés sur cette carte utilisent des accès qui ne sont pas ouverts au public. D'autres empruntent des voies de circulation qu'il faut sécuriser au préalable... mais nous vous les présentons ici afin que vous puissiez commenter, compléter si vous voyez d'autres solutions.

Il manque encore environ 40 logements pour atteindre le nombre qui nous est demandé par le SCOT, ils seront donc réalisés au Billoud, sous forme d'une OAP (Orientations d'Aménagement et de Programmation) afin de maitriser la construction pour aboutir à un ensemble cohérent et organisé. Nous souhaitons y conserver un espace vert sur environ la moitié de l'hectare de terrain concerné, ne pas l'ouvrir tant que l'agrandissement de l'école n'est pas opérationnel, ce qui nous laisse encore du temps pour réfléchir à ce que nous allons faire. Nous espérons pouvoir mettre en place des ateliers de concertation quand nous ne serons plus soumis à l'épidémie de Covid. Vous pouvez déjà nous faire des remarques si vous en avez...

 

merci de nous envoyer toutes vos remarques par mail ou par courrier à la mairie, ou de les apporter aux élus lors d'une permanence du samedi matin (une semaine sur deux)