Le moustique tigre

La progression du moustique-tigre est une réalité : depuis son arrivée dans le sud-est en 2004, il gagne régulièrement du terrain en remontant vers le nord. 
De 21 départements il y a 5 ans, il a été signalé dans 51 aujourd’hui. Mais il n’y a pas lieu de paniquer : « le moustique qui vous pique est né chez vous », seuls les œufs peuvent voyager ; aucune chance qu’il ne vous inocule alors un virus tropical, de mêmes que les moustiques « classiques » (anophèles) ne vous transmettent le paludisme, que si l’un de vos voisins en est atteint !

 plus d'information sur le site http://moustique-tigre.info/

Pour lutter contre le moustique tigre : éliminer toute trace d’eau stagnante

  • Ne jamais laisser trainer le moindre petit récipient pouvant en contenir
  • Évacuer tous les fruits qui pourrissent
  • Retourner les arrosoirs
  • Vider et nettoyer régulièrement (au moins tous les 3 jours) les soucoupes des plantes
  • Couvrir les bacs de récupération d’eau de pluie (tissu ou voile à mailles fines) ou mettre des poissons si c’est un bassin naturel
  • Ne laisser aucun objet qui peut stocker de l’eau (bâche, brouette, pied de parasol ou d’étendage, jouets, …)

Sinon, des œufs puis des larves vont proliférer, et apporter une belle génération de nouveaux moustiques affamés...

le Frelon asiatique

image de frelon asiatiqueLe frelon asiatique, découvert en Ardèche en 2011 est maintenant présent sur l’ensemble des départements de la région. Son développement, lent jusqu’en 2014, s’est fortement accéléré depuis.

Pour lutter efficacement contre ce ravageur, il est essentiel de détruire les nids durant l’été ou l’automne, avant que les femelles fondatrices ne le quittent.

comment le reconnaître ?

Pour signaler la présence de frelons asiatiques contacter le GDS 38 au :   09 74 50 85 85
ou
rendez-vous sur le site de signalement de la Région AuRA

 

Important : le GDS 38 (Groupement de Défense Sanitaire pourra vous renseigner sur un financement pour la suppression de ces nids (chez les particuliers), opération qui sera réalisée par une entreprise spécialisée après avoir été identifiés par la FREDON (Fédération Régionale  de Défense contre les Organismes Nuisibles).

Afin de limiter l’expansion de cette espèce invasive sur le Pays Voironnais et réduire le coût pour le particulier, le Pays Voironnais a décidé d'apporter une contribution financière de 100 € par nid détruit sur les propriétés des particuliers pendant l'été 2019. Le Département abonde également à hauteur de 100 € par nid détruit en Isère.